Bien au courant – Automne 2018

    Posted on

    Le Centre régional de santé de North Bay est heureux de vous fournir cette mise à jour trimestrielle. Le bulletin électronique Bien au courant vise à vous informer des changements aux services, des nouvelles initiatives et des questions d’actualité qui touchent nos communautés.

    Les patients et aidants de la région de Nipissing bénéficieront d’un investissement provincial de 2,04 millions de dollars

    Le Centre régional de santé de North Bay (CRSNB) est enchanté de conclure, grâce à un investissement important de la province, un partenariat sans précédent avec la Société Alzheimer Sudbury-Manitoulin North Bay et districts, dans l’objectif d’améliorer la qualité des soins et des services de soutien offerts aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une affection connexe et de soutenir les partenaires qui leur viennent en aide.

    Le gouvernement de l’Ontario a annoncé un investissement de 2,04 millions de dollars en vue d’atténuer les pressions auxquelles font face les services hospitaliers dans la région de Nipissing. Ce financement s’inscrit dans un investissement de 90 millions de dollars à l’échelle provinciale visant à soulager les pressions causées par l’attente d’autres niveaux de soins.

    Le président-directeur général du CRSNB, Paul Heinrich, a expliqué que les pressions en matière de disponibilité des lits touchent l’ensemble du Centre régional de santé. La fermeture du foyer Lady Isabelle, qui comptait 66 lits, a donné lieu à un bond (de 7,5 % à 25 %) de la proportion de patients et patientes en attente d’un autre niveau de soins. « Ces situations, parfois qualifiées de “crises dans le cheminement des patients”, se produisent lorsque le Centre de santé reçoit un nombre élevé de personnes à l’urgence sans disposer de lits pour les hospitaliser, a-t-il décrit. De telles périodes de pointe ont lieu assez fréquemment dans le milieu de la santé, et durent habituellement de quelques jours à quelques semaines. Toutefois, le CRSNB est aux prises avec de grandes pressions associées au taux d’occupation des lits depuis l’été 2017. »

    Le député provincial de Nipissing, Vic Fedeli, a annoncé que l’unité de soins transitoires de 14 lits comprendrait :

    • Une unité de 10 lits pour les aînés à haut risque ayant des besoins complexes, qui nécessitent une période de récupération dans un contexte sûr avant de retourner vivre dans un milieu résidentiel dans la communauté;
    • Un programme de court séjour et de répit de 4 lits offrant un hébergement de nuit, en partenariat avec la Société Alzheimer Sudbury-Manitoulin North Bay et districts;
    • Un programme de jour spécialisé, exploité par la Société Alzheimer, qui accueillera un maximum de 12 personnes par jour, 5 jours par semaine.

    Les longues listes d’attente pour les places en soins de longue durée, conjuguées aux lacunes dans les mesures de soutien aux aidants, peuvent donner lieu à des visites à l’urgence causées par des crises ponctuelles. Ainsi, des ressources affectées aux soins aigus servent plutôt à des interventions associées au logement, aux services de répit ou aux soins transitoires.

    Tanya Nixon, vice-présidente, Santé mentale, a précisé que les soins transitoires comprennent un large éventail de services et d’environnements conçus pour favoriser une transition sécuritaire et en temps opportun d’un niveau de soins à un autre ou d’un établissement à un autre. « Des soins transitoires de qualité supérieure sont particulièrement importants pour les aînés ayant des maladies chroniques multiples et des programmes thérapeutiques complexes, ainsi que pour leurs proches aidants », a-t-elle affirmé.

    « Ces programmes essentiels rehausseront la qualité des soins et des services de soutien offerts aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’une affection connexe, et viendront en aide aux partenaires de notre communauté qui accompagnent ces personnes dans leur parcours », a affirmé la directrice générale de la Société Alzheimer Sudbury-Manitoulin North Bay et districts, Stéphanie Leclair.

    Le calendrier de mise en œuvre n’a pas encore été établi, puisque le projet est encore aux stades préliminaires. Le CRSNB publiera plus de renseignements au fur et à mesure qu’ils seront disponibles.

    Plus d’informations du député Fedeli sont disponibles dans cette vidéo : https://youtu.be/t595Ay6-2Gw


    Un bénévole de longue date au CRSNB prend sa retraite après avoir donné un nombre record d’heures de service

    On a rendu hommage à un bénévole de longue date au Centre régional de santé de North Bay (CRSNB) pour ses nombreuses années de dévouement à l’hôpital.

    Lorne Cutts, bénévole de longue date au CRSNB bien connu des membres du personnel, des patients et des visiteurs grâce à plus de 20 ans de service au centre, a décidé de prendre sa retraite.

    Lorne Cutts

    On rend hommage à Lorne Cutts, bénévole de longue date au CRSNB, pour ses années de service.

    La responsable du Service des communications et du bénévolat au CRSNB, Kim McElroy, indique que M. Cutts a accumulé le plus grand nombre d’heures de bénévolat en un temps record. « Lorne a démontré le véritable esprit du don de soi. Après son dernier quart de travail, Lorne avait accumulé 14 574 heures de bénévolat chez nous. Pour mettre les choses en perspective, il faudrait au bénévole moyen un quart par semaine pendant plus de 70 ans pour atteindre le même nombre – il n’a fallu à Lorne que 20 ans. »

    Cutts a joué un rôle de premier plan au sein des Amis du CRSNB (groupe autrefois connu sous le nom d’Association des bénévoles). Il a été président pendant plusieurs mandats et a contribué aux activités de collecte de fonds à l’appui de l’achat d’équipement grâce à toutes sortes de programmes et de services. Ces tâches s’ajoutaient à sa présence quasi quotidienne au Comptoir de renseignements où il aidait les patients et les membres du grand public à s’y retrouver dans l’établissement.

    En 2013, M. Cutts a été lauréat provincial et national du prix Salute to Senior Service® décerné par le réseau Home Instead Senior Care®. C’est en 2012 que le réseau a lancé ce concours pour souligner l’engagement des aînés envers leur communauté et les causes qui les tiennent à cœur.

    Selon Mme McElroy, le service exemplaire de M. Cutts a contribué à la création d’une culture de bénévolat et de philanthropie au CRSNB. « Nous sommes des plus reconnaissants à Lorne du temps dont il a fait don au centre. Les contributions qu’il a faites à notre organisme sont fort appréciées; nous ne les oublierons jamais, ajoute Mme McElroy. Lorne manquera aux patients, au personnel et aux bénévoles avec qui il travaillait. »


    Les Services mobiles d’intervention d’urgence répondent à un besoin chez les personnes en situation de crise

    Les services policiers ont changé. Aujourd’hui, bon nombre des tâches qu’accomplissent les agents de police ne ressemblent pas aux « services policiers traditionnels ». En effet, le Service de police de North Bay (SPNB) reçoit de nombreux appels qui n’ont rien à voir avec le maintien de l’ordre, mais qui concernent plutôt une personne en situation de crise ou aux prises avec des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie.

    Voilà la raison d’être du partenariat forgé entre le SPNB et le Centre régional de santé de North Bay (CRSNB). Grâce à ce partenariat, des agents ou agentes de police ayant reçu une formation spéciale et des infirmières ou infirmiers autorisés s’associent pour former ce qu’on appelle l’équipe mobile d’intervention d’urgence. Cette équipe répond aux appels et intervient dans le cas des incidents mettant en jeu la santé mentale et la toxicomanie. Ensemble, ils évaluent la situation et déterminent la meilleure mesure à prendre, qu’il s’agisse de transporter la personne en situation de crise à l’hôpital aux fins d’évaluation ou de l’orienter vers un service ou un organisme communautaire.

    « Auparavant, quand une personne en détresse psychologique ou émotionnelle composait le 9‑1‑1, les agents de police disposaient de très peu de ressources pour l’aider, ce qui finissait par exercer beaucoup de pression sur le Service des urgences, qui devait fournir au patient les soins nécessaires , explique Sandy Deschenes, responsable ­– Toxicomanie et Santé mentale. Il peut être très éprouvant de se retrouver dans un service des urgences achalandé quand on est déjà en situation de crise; l’équipe peut donc éviter que la situation s’intensifie et mettre les personnes en rapport avec les services communautaires pertinents sans toujours avoir à passer par le Service des urgences. »

    Mobile Crisis Team

    Greg Randall (à g.), agent de police, et Troy Kennedy (à dr.), infirmier, membres de l’équipe mobile d’intervention d’urgence.

    « Avant la création de l’équipe mobile d’intervention d’urgence, quand un policier patrouilleur accompagnait une personne à l’hôpital pour qu’un médecin l’examine, l’agent de police devait rester au Service des urgences jusqu’à ce que la personne soit admise ou qu’elle reçoive son congé », déclare Shawn Devine, chef de police. Maintenant, quand l’équipe mobile d’intervention d’urgence prend la situation en main, les patrouilleurs peuvent retourner à leur poste. » À North Bay, le fait d’avoir un membre du personnel infirmier autorisé sur le terrain avec des membres du corps policier permet d’établir le bon diagnostic et de déterminer la meilleure mesure à prendre à l’égard du patient. Il peut s’agir de transporter cette personne à l’hôpital ou de prendre les dispositions nécessaires pour qu’elle reçoive des soins et des médicaments d’autres fournisseurs de soins. Grâce à ce partenariat, les agents de police passent maintenant beaucoup moins de temps au Service des urgences. En 2017, le SPNB a répondu à 2 768 appels liés à des problèmes de santé mentale. Environ 400 des interventions ont nécessité une évaluation au CRSNB.

    L’équipe mobile d’intervention d’urgence peut aider les personnes en situation de crise à obtenir l’aide dont elles ont besoin au bon endroit, du bon fournisseur de soins, et ce, du premier coup. De plus, la présence du personnel infirmier lors de ces interventions permet d’assurer le continuum des soins pour les personnes qui reçoivent déjà des services de santé mentale. « Si, pendant l’intervention, l’équipe découvre que la personne reçoit déjà des services de santé mentale, nous pouvons commencer à collaborer avec le fournisseur des services en question », ajoute Mme Deschenes.


    Présentation du NOUVEAU guide de l’hôpital

    Ce guide a été créé par et pour les patients, les familles, les visiteurs et les soignants. Il a pour but de vous en apprendre sur les programmes et les services offerts à notre emplacement situé 50, promenade College.

    Voici quelques-uns des ajouts au nouveau guide :

    • des plans d’étage détaillés;
    • une carte de stationnement;
    • une foire aux questions;
    • des renseignements sur certains des endroits du centre les plus fréquentés.

    Vous trouverez des exemplaires du guide un peu partout dans le centre de santé ou vous pouvez l’obtenir en ligne en cliquant ici.

    Nous vous invitons à nous dire ce que vous pensez de ce guide et à nous proposer d’autres renseignements à y inclure qui, selon vous, seraient utiles. Envoyez vos commentaires à communications@nbrhc.on.ca.

    Nous nous réjouissons à la perspective de viser l’excellence dans les soins de santé en collaborant avec vous.


    Une jeune étudiante vient dans le Nord pour faire du bénévolat au CRSNB

    Dana Broberg volunteering

    Dana Broberg a été bénévole à la Clinique d’orthopédie cet été.

    Pour Dana Broberg, une chose est certaine : elle veut poursuivre une carrière dans le domaine des soins de santé, bien qu’elle n’ait pas encore choisi son champ de spécialisation. « Pour le moment, j’essaie de décider si je veux étudier en médecine ou en recherche médicale, explique Dana. Comme mes champs d’intérêt sont assez vastes, je ne veux éliminer aucune possibilité future. »

    C’est une des raisons pour lesquelles Dana saisit les occasions comme la possibilité de faire du bénévolat au Centre régional de santé de North Bay (CRSNB) pendant l’été. La native de Waterloo est étudiante en sciences médicales à l’Université de Western Ontario, et a décidé de passer l’été dans le Nord pour acquérir de l’expérience pratique dans un milieu de soins de santé.

    « Je voulais découvrir ce que c’était que d’avoir un rôle au sein d’un hôpital et je savais que le bénévolat me permettrait de m’initier à des domaines de soins de santé que je n’aurais autrement jamais abordés à l’école », explique Dana.

    C’est après avoir rendu visite à un des membres de sa famille au CRSNB que Dana a eu le goût de se joindre à notre équipe de bénévoles. « J’ai trouvé l’établissement tellement beau et tellement accueillant, et j’ai constaté personnellement l’importance du rôle des bénévoles pour mes grands-parents », se rappelle Dana.

    C’est grâce au programme d’été du CRSNB que Dana a pu faire du bénévolat chez nous. Ce programme est destiné aux étudiants qui veulent faire du bénévolat entre le mois de mai et le mois d’août et il s’avère pour ces derniers une occasion d’acquérir de nouvelles compétences, d’explorer de nouveaux champs d’intérêt et de faire de nouvelles connaissances tout en redonnant à divers services du centre.

    « Le programme de bénévolat du centre m’a permis d’être bénévole dans des domaines rattachés aux carrières de demain en soins de santé, précise Dana en parlant du CRSNB. Mon expérience à la Clinique d’orthopédie m’a permis de découvrir ce que c’est que de travailler avec les patients et de mieux comprendre tout ce qui passe dans les coulisses. »

    Dana conclut en disant que le temps qu’elle a passé à faire du bénévolat a vraiment enrichi son été. « J’ai aimé avoir la chance de faire partie d’une équipe. Ce fut aussi une excellente occasion d’améliorer la vie des patients et des familles, dit-elle. J’encouragerais quiconque s’intéresse au bénévolat à ne pas avoir peur de tenter l’expérience. Tout ce qu’on peut donner est important et apprécié. »


    D-P-S Hein?

    Qu’est-ce que la planification des congés?
    Les soins et le soutien que vous recevrez pendant que vous êtes un patient chez nous comprendront la planification de votre sortie de l’hôpital. C’est ce qu’on appelle la planification des congés. Cette planification débute dès votre admission au centre.

    Qu’est-ce que la DPS?
    Quand vous êtes un patient à l’hôpital, votre équipe de soins vous parlera de la durée prévue de votre séjour ou la DPS. Votre DPS se fonde sur le temps passé à l’hôpital par d’autres patients atteints d’une maladie semblable à la vôtre ou vivant une situation semblable à la vôtre.

    Je viens d’arriver! Pourquoi me parlez-vous déjà de mon départ?
    Le fait de vous parler le plus tôt possible de votre date de congé vous permet de mieux vous préparer, de revendiquer les soins qu’il vous faut et de reconnaître le rôle que vous jouez dans la réalisation d’un passage sécuritaire et rapide de l’hôpital à la maison.

    Comment vais-je recevoir les renseignements importants concernant mon congé?
    Tous les jours, votre équipe de soins vous communiquera les changements pertinents concernant votre séjour, et ce, en tenant une conversation avec vous ou en utilisant le tableau blanc.

    À quoi sert Votre passeport vers la maison?
    Nous sommes ravis de lancer ce nouveau guide pour aider nos patients et leurs soignants en leur fournissant les renseignements importants qu’il leur faut avant de quitter l’hôpital. Le passeport interactif renferme des renseignements, des listes de vérification et un espace pour écrire des notes pour vous aider à préparer votre sortie.

    ELOS Passport to Home

    Passeport DPS


    Inscrivez-vous pour recevoir par courriel notre bulletin électronique - Bien au courant. Vous pouvez laisser la liste à tout moment.

    North Bay

    50, promenade College
    C.P. 2500
    North Bay (Ontario)
    P1B 5A4
    Tél. : 705-474-8600

    feature buttons

    Sudbury

    680, promenade Kirkwood
    Sudbury (Ontario)
    P3E 1X3
    Tél. : 705-675-9193
    Téléc. : 705-675-6817

    feature buttons

    Carte du CRSNB

    Laissez-nous vous guider vers où vous devez aller.

    Guide des visiteurs

    feature buttons