Programme ontarien de dépistage du cancer du sein

Subventionné par le ministère de la Santé et géré par Action Cancer Ontario, le Programme ontarien de dépistage du cancer du sein (PODCS) offre, à la grandeur de la province, des services de qualité supérieure de dépistage du cancer du sein par mammographie. Ces services sont couverts par l’Assurance-santé de l’Ontario. Le PODCS procure des avantages importants aux femmes et à leurs fournisseurs de soins primaires, notamment la gestion des rendez-vous de dépistage, l’envoi des lettres de rappel et de résultats aux femmes ainsi que la gestion des services de suivi pour les femmes dont les résultats indiquent le besoin de subir d’autres examens.

La mammographie de dépistage est l’examen de dépistage le plus efficace pour la plupart des femmes et joue un rôle important dans le dépistage précoce du cancer du sein. En effet, passer régulièrement des mammographies de dépistage permet de détecter le cancer tôt. Par conséquent, il pourrait y avoir plus de choix de traitement, le cancer a moins de risques de se répandre et le traitement est plus susceptible d’être efficace.

Admissibilité

On encourage les femmes de 50 à 74 ans à subir une mammographie tous les deux ans aux fins de détection de changements du tissu mammaire qu’on ne peut pas palper ni voir.

La participation au PODCS ne nécessite pas de recommandation du médecin. Il faut toutefois répondre aux critères suivants :

  • N’avoir aucun nouveau symptôme mammaire;
  • Ne pas avoir déjà eu le cancer du sein;
  • Ne pas s’être fait poser des implants mammaires récemment;
  • Ne pas avoir passé de mammographie de dépistage au cours des 11 derniers mois.

Les femmes de plus de 74 ans qui répondent aux critères ci-dessus peuvent participer au programme sur recommandation de leur médecin.

Renseignements pour les patientes : ce qu’il faut savoir sur la mammographie

Préparation en vue de la mammographie

  • Si possible, évitez de subir votre mammographie la semaine précédant vos menstruations si vous avez habituellement les seins sensibles à ce moment-là.
  • Le meilleur moment de passer une mammographie, c’est une semaine après les menstruations.
  • Apportez tous les rapports de mammographies que vous avez subies ailleurs qu’au CRSNB. Si vous nous en avisez avant votre rendez-vous, nous pouvons vous aider à obtenir les images.

Le jour de votre rendez-vous

  • Prenez vos médicaments comme d’habitude.
  • Arrivez 15 minutes avant l’heure du rendez-vous afin de vous inscrire.
  • Apportez votre carte Santé.
  • Si vous avez plus de 74 ans, apportez la recommandation du médecin.
  • Portez des vêtements qui conviennent; vous devrez enlever les vêtements du haut.
  • Le CRSNB est un établissement « sans parfum ». Afin d’éviter de fausser les résultats, n’appliquez pas de déodorant, de poudre de talc ou de lotion sur vos aisselles ou vos seins.

Durant la mammographie

  • On vous demandera de retirer les vêtements du haut et d’enfiler une chemise d’hôpital ample.
  • Une technologue en radiation médicale autorisée positionnera votre sein dans l’appareil de mammographie.
  • On aplatira votre sein lentement au moyen d’une plaque de plastique transparent ou de plexiglas.
    *La compression, qui dure habituellement à peine quelques secondes, sera ferme et pourrait vous causer un certain inconfort.
  • C’est important de rester immobile pendant toute l’intervention.
  • On prendra quatre radiographies en tout (deux de chaque sein, une vue du haut et une vue du côté, à un certain angle).

La compression du sein :

  • sert à aplatir le sein également afin de permettre de visualiser tout le tissu mammaire;
  • permet d’étendre le tissu afin de réduire les chances que les petites anomalies se cachent derrière le tissu mammaire superposé;
  • permet d’utiliser une faible dose de rayonnement en prenant des images d’une couche plus mince de tissu mammaire;
  • sert à immobiliser le sein afin d’éviter que le mouvement produise des images floues;
  • réduit la diffusion des rayons X, ce qui permet de produire une image plus nette.

Après la mammographie

  • Il n’y a aucune restriction.
  • Après avoir analysé les images, on vous enverra une copie du rapport par la poste. Votre fournisseur de soins primaires ou votre médecin traitant en recevra une copie aussi.

Foire aux questions

Est-ce qu’il y a d’autres examens qui sont meilleurs que la mammographie?
Selon certaines études, l’échographie et l’imagerie par résonance magnétique (IRM) combinées à la mammographie peuvent aider à poser un diagnostic de troubles mammaires. Toutefois, l’IRM et l’échographie peuvent toutes deux détecter des anomalies qui ne sont pas le cancer, ce qui peut nécessiter d’autres examens en plus de causer du stress et d’entraîner inutilement la réalisation de biopsies. Dans la plupart des cas, la mammographie demeure le meilleur moyen de dépister le cancer du sein.

Qu’est-ce qu’un tissu mammaire dense?
Les seins sont composés de tissu glandulaire, de tissu conjonctif et de tissu graisseux. Le terme « densité mammaire » sert à décrire la quantité relative de ces différents types de tissu mammaire que révèle la mammographie. Les seins denses renferment relativement plus de tissu glandulaire et de tissu conjonctif fibreux et moins de tissu graisseux.

Est-ce que je dois porter un cache-thyroïde durant la mammographie?
La mammographie est une radiographie à faible dose des seins. Comme la dose des rayons X est très faible, l’exposition de la glande thyroïde est négligeable. L’exposition de la glande thyroïde au rayonnement a fait l’objet de nombreuses études qui ont permis de conclure que l’exposition est si faible qu’on pourrait la comparer à l’exposition pendant 30 minutes au rayonnement de fond (le rayonnement naturellement présent dans l’environnement auquel nous sommes exposés tous les jours). Étant donné que la mammographie ne pose aucun risque à la glande thyroïde, il n’est pas nécessaire de porter un cache-thyroïde.

Est-ce que je devrais m’inquiéter de l’exposition au rayonnement durant une mammographie?
De nos jours, les appareils de mammographie modernes utilisent de faibles doses de rayonnement pour produire des images mammaires de qualité supérieure. En effet, la dose totale de rayonnement nécessaire à la mammographie, soit deux vues de chaque sein (quatre images), est d’environ 0,4mSv. Or, la dose équivalente efficace moyenne annuelle produite par le rayonnement de fond naturel est de l’ordre de 1,8mSv au Canada et de 2,4mSv à l’échelle mondiale.

Chaque fois qu’on subit une intervention médicale nécessitant un rayonnement, il faut peser les risques et les avantages. L’établissement d’un diagnostic exact dépasse de loin le risque connexe.

Pour joindre:

Programme ontarien de dépistage du cancer du sein
Niveau 200 

Tél. : 705 495-7930
Il n’est pas nécessaire d’être adressée par un médecin.

Heures d’ouverture:

Lundi au vendredi
7 h à 15 h

North Bay

50, promenade College
C.P. 2500
North Bay (Ontario)
P1B 5A4
Tél. : 705-474-8600

feature buttons

Sudbury

680, promenade Kirkwood
Sudbury (Ontario)
P3E 1X3
Tél. : 705-675-9193
Téléc. : 705-675-6817

feature buttons

Carte du CRSNB

Laissez-nous vous guider vers où vous devez aller.

Guide des visiteurs

feature buttons